LES CALANQUES – VALLON DE LA FENÊTRE (Rando sportive)

09
Avr 2017
Dimanche
 val-de-la-fenetre
12,7  km – D3/D4 – Dénivelé 875 m
RDV parking des Cerisiers 7h45
Départ 8h00
Covoiturage :   110  km A-R / 3,50 € par passager
7 participants
très beau temps
photos de : Andrée

“A gauuuuuuuuuccccccccccccccchhhhhheeeeeeeeeeeee”
7 heures 30 du mat, je décide de rejoindre le parking des cerisier à pinces.
Il fait un temps magnifique, le soleil pointe à l’horizon depuis plus une bonne heure, dans un langage aéronautique, les pilotes parleront de Ceiling and visibility ok, en un mot, cavok !
Sur le parcours, les Morière me prennent en chemin… Un peu plus on arrivait en retard vu le temps qu’ils leur faut pour m’ouvrir une simple portière ! Tsss !   :rigole:
Didier, fidèle au poste, nous rejoint au lieu de rendez vous ainsi que Jean Michel qui débarque nettement en avance si l’on compare avec ses heures d’ arrivées habituelles :cool1:
Au moins deux minutes, un véritable record.
Ah tiens, un sms…
« Ne m’attendez pas, amusez vous bien »
C’était Régine, elle ne viendra pas…  :rouge:  Bisous Régine.   :mrgreen:
8 heures, nous partons sur le nouveau “parking” de la déchèterie de Nans où Doumée et la chef du jour, Dédée, nous attendent. Bon, nous sommes 7, il faudra donc deux caisses… C’est bien beau d’avoir un tracteur dans son garage, ça serait mieux d’avoir un mini-bus !:mmdr:
Allez, c’est parti pour le parking de départ des calanques où nous arrivons sans encombres.
Rassurez vous, le temps n’a toujours pas changé, il fait super beau, je meuble un peu.   :loule:
Tout le monde est ravi, mais pas forcément dans la même forme. Peu importe, c’est dans la bonne humeur habituelle des randonneurs que nous commençons notre parcours.
Ah, tiens, nous sommes à peine parti que Dédée consulte déjà son GPS. A gauche à droite ? Tout droit, ok ! Ah non, c’est à gauche, ah non, à droite. Ca commence bien. :mrgreen:
« Il est où Michel ? »
«Il a oublié un truc dans sa tire»  :loule:
On a pas fait cinq cents mètres qu’on rigole déjà. Les uns racontent des conneries, les autres font des étourderies. :loule:
C’est pas tout mais il est temps d’attaquer dans le “bois dur”   :bave:
Nous allons emprunter un petit sentier bien sympa, un peu sauvage et en descente…Il faut faire attention, les cailloux roulent sous les pieds néanmoins aguerris.S’agirait pas que l’un de nous roulent à leur place pour se retrouver plus vite en bas. :mmdr:
Pas de souci et chacun à son rythme, nous arrivons dans le sentier qui dessert le vallon de la fenêtre.
Nous suivons ensuite ce sentier qui doit nous mener au col de la fenêtre. Si si, véridique.:loule:
Les falaises du Devenson nous dominent de toutes leurs hauteurs, le cirque est vraiment fantastique !
« A gauchhhhhhhhhheeeeeeeeeee» Ok, nous sommes disciplinés, nous allons à gauche.
Quelques mètres plus loin…
« Attendez, demi tour, c’était tout droit ! » :mdr:
Nous sommes heureux, vu comme c’est parti, on va gagner quelques bornes en plus. :loule:
La fenêtre en vu, petite pause pour ceux qui veulent aller la voir de plus près. C’est ainsi que Michel, Didier et moi même irons la voir. Pas question de l’escalader, le calcaire est hyper friable, on se contentera de rester en dessous pour prendre quelques photos.
Nous redescendons, direction le col. En haut de celui ci, dans notre dos, nous distinguons très clairement le massif de la ste Baume avec le pic de Bertagne en pôle, le cirque des Pételins très minéral et peu fréquenté,  la mer d’huile sur la droite…Fabuleux !
Direction le Cap Gros, les estomacs commencent à demander leur ration de vitamines, vite qu’on y arrive, il est temps de grailler. Nous mangerons devant tout le spectacle qu’un point culminant peut apporter, ahurissant ! C’est qu’on a beau les refaire en long en large et en travers, les calanques c’est tout de même “quekchose ma p’tite dame !”
Non mais je rêve, Jean Michel, à la rigueur, s’allonger pour une sieste flash après le repas, ça passe, je commence à cerner l’apôtre, mais Michel ! shock
Un hélicoptère…Hihihi, il est le bienvenu, il emmerde tout le monde, enfin ceux qui dorment. 
Ca doit être un exercice…
On apprendra plus tard lors d’une rencontre sympathique qu’une personne s’est blessée en ayant ripée sur le bord d’un sentier…C’est ballot. oops
Et bien évidemment, comment préciser dans ce lieu où tu es exactement ? Je vous mets au défi de le faire… Naaann pas de vous blesser
 ! tsss !
A gauuuuuuuuchhhhhhhhhhhheeeeeeeeeee on t’a dit !
Allez hop hop hop hop, on ne dort pas, on repart ! Nondidiou !
Descente par les escaliers vers le col de la Candelle avec vue sur la grande Candelle, tout simplement magnifique. Une espèce de belvédère qu’il faut vraiment voir.
Mais pour ça faut se lever, et marcher…    :mrgreen:
Des grimpeurs étaient dessus d’ailleurs. Dommage, trop technique pour aller leur parler, inaccessibles les gonzs…
Retour vers le Mont Puget qu’on laissera sur la gauche et retour au parking par la crête des Estrets où on avait le cirque des Pételins à droite. Même descente que la dernière fois, elle a au moins la particularité de soulager tous les efforts que t’auras pu faire dans la journée. Y’en a qui la trouve chiante, au moins je lui trouve un point positif…
Il est temps pour   les écrevisses de rentrer au bercail ! Le Michel en mode Vaillant, décidément on aura tout eu dans cette journée !:loule:
Bravo à tous les participants et merci Dédée, c’était une très belle rando, à refaire !
Eric, le 9 avril 2017

 Animateur : Andrée, Gaby & Michel
Touzazimuts83