WEEK-END 21 & 22 MARS 2015 – LES GOURNIERS-RÉALLON

21
Mar 2015
Samedi

Tou’z’azimuts au hameau  ”Les Gourniers”, vallée de Réallon.

DSC00399
45 participants
temps couvert

photos de Martine T., Christian T.

Complicités

La complicité est probablement une des caractéristiques de notre groupe TOU’Z’AZIMUTS. Elle s’est très bien révélée à plusieurs occasions lors de notre Week-End à Réallon. Je vais en relater quelques bribes avec j’espère humour et mauvaise foi (toujours lorsque je fais mention de notre président vous l’aurez remarqué).
Ce WE a démarré sur les chapeaux de roue en très bonne compagnie avec Nathalie notre conductrice et Danielle, comme moi Roockie de l’année dernière, en covoiturage. Ce fut animé de conversations intéressantes et pas trop féminines. Comme vous le savez, je suis plutôt taiseux. Elles ont réussi à m’extirper plutôt de nombreuses phrases en me gardant éveillé un certain temps (j’avais prévenu que je dormirai au vu de mon manque de sommeil). Mes oreilles se sont remises en marche en entendant les mots “c’est la voiture du président qui nous double, je ne vais pas chercher à le suivre il va trop vite”.
En arrivant au gite, nous avons pris un café pour attendre, devinez, ……., mais oui notre couple présidentiel. Nous étions les premiers mais par quel mystère ? (hum, peut être un moment de complicité présidentielle ?)
Une nouvelle tête apparue également, enfin pourquoi nouvelle puisque tellement ressemblante à sa sœur Morgane : il s’agit de Charlène : “Qu’est ce que vous vous ressemblez, on dirait des jumelles ! Oui on nous le dit souvent”. Quelques minutes plus tard : ” Bonjour Morgane, ce doit être ta  soeur, on dirait des jumelles” et puis encore et encore au fil des arrivées. Elles avaient manifestement dit vrai !
Nous allons vite découvrir nos chambres et nos partenaires d’un soir et d’une nuit. Chambre de 6 personnes, avec la aussi des complicités nouvelles qui pourront se développer mais je tairais les secrets (quoique si il y en a qui insiste, je pourrai me rendre complice du dévoilement de certaines informations croustillantes).
Le repas est un moment de complicité étendue à la longueur de notre table, avec in fine un deuxième repas qui s’engage alors que l’on est au dessert, chacun partageant avec enthousiasme ses productions maisons. Pas sur que nous puissions le perdre dans la petite rando de l’après midi.
Nous sommes plus chanceux que l’année dernière. La météo est balbutiante entre pluie ou grisaille mais finalement opte pour une semi grisaille. nous pouvons distinguer quelques beaux paysages et retrouver certains de nos amis au bord d’un petit lac. Un groupe de volontaire se crée pour aller visiter une maison d’un certain Joubelle. Nous partons à huit à l’assaut d’une colline assez franche. Le pire c’est qu’il faudra les redescendre pensai-je. Notre complice nous avait promis 45mn en plus pour rejoindre notre point de départ. Je fut assez complice pour savoir qu’il n’en serait rien et ne rien dire. J’aurai peut être du, au vu des pentes à 20 % et +.
Retour, douche et nous voila prêt pour un apéro collégial, au bord d’une cheminée. D’autres découvertes avec de nouvelles personnes, des discussions moins formatées avec le bruit, les bons amuses gueules et quelques alcools bien servis. Moment de complicité festif.
Le repas fut également de cette veine. Je ne sais toujours pas si c’est moi qui ait consciemment pris place au coté de notre couple présidentiel ou bien si par hasard le président s’est assis à coté de moi, je dirai stratégiquement…..! Toujours est il que j’allai passer la soirée à coté de celui qui est une de mes cibles préférées pour l’expression de ma mauvaise foi. Peut on parler de complicité la aussi?
Le doute s’est vite évanoui. Morgane et Charlène se sont assises en face, et c’est en les observant, que le titre de ce billet est venu : elles étaient complices et je leur fit remarqué. Elles m’ont confirmé mon impression (mais sans rentrer dans les secrets des dieux, sachez quand même que l’une des deux à mordu l’autre). Je dois dire que de mon coté, je n’ai pas eu de problème avec notre président, il ne m’a pas mordu.
Jean-Pierre, en me passant son verre pas assez rempli de Mirabelle, la marque de fabrique de nos randos à raquettes (Merci Myriam) fut également complice. Je lui rempli bien volontiers au grand DAM de Myriam, qui avait pu jusqu’à ce moment maitriser la soif  Mirabellienne de Jean-Pierre en ces soirées. Quel ne fut pas inoubliable,  ce moment de franche rigolade complice avec la surprise béate de Myriam, ne comprenant pas par quel miracle le verre fut rempli et tellement apprécié à sa juste valeur.
Complicité également en fin de soirée, avec les courageux ayant résisté à la tornade blanche Christian (et non je ne parle pas encore une fois de notre président mais de notre hôte).
Je me retrouve seul ensuite à chercher une BD avant de monter à la chambre. Nos hôtes feront ce commentaire (ils ne savent pas que je suis dans la pièce à coté) alors que les derniers sortent tout en rigolant :”On dirait des enfants”

Le lendemain matin, nous descendons tous pour partager cette confiture de pissenlits, qui n’en avait pas forcement le gout.
Le panorama qui nous est proposé est somptueux au départ de la rando: fine couche de neige, quelques rayons de soleil que nous savons éphémères. Nous en profitons tous pleinement.
La marche est l’occasion de tisser des liens nouveaux au hasard des personnes qui se retrouvent cote à cote.
A propos de cote, celle que nous avons prise pour aller voir de prêt la cascade de la Pisse n’était pas piquée des vers. Cela remet en forme, juste après le repas. Comme le sentier de neige pris ensuite pendant plusieurs km : Ah oui c’est vrai, c’est le WE rando raquettes. Mais alors ou sont nos raquettes?
La réponse viendra probablement l’année prochaine, ou j’espère nous pourrons reparler de complicité TOU’Z’AZIMUTS.
Jean-Michel, 25 Mars 2015

Je prend la relève, Jean-Michel étant parti le dimanche en fin d’après-midi (eh oui , il travaille le lundi, lui !!!)
Après que certains furent partis, les 20 Azimutiens restants se posèrent dans la grande salle pour discuter et boire un coup, il fait toujours « soif » après une rando !!!!
Puis vint l’heure de la douche et l’un après l’autre réapparu en pleine forme. Certains jouèrent au tarot,
d’autres au rummikub, d’autres s’adonnèrent à la lecture, cette fin d’après-midi fut encore bien sympa.
Comme d’habitude vint l’heure de l’apéro !!!!  eh oui, on ne change pas une équipe qui gagne !!!
Puis vint le diner, avec des conversations animées (premiers résultats d’élections) mais aussi d’autres thèmes bien plus drôles !!!
Petit à petit chacun reprit le chemin de sa chambre pour une bonne nuit, pour être en forme pour le retour le lendemain matin.
Et voilà un nouveau week-end bien sympathique qui se termine, et nous avons tous une hâte …..  vivement le week-end du mois de juin pour nous retrouver nombreux, à très bientôt les amis.
Josiane, 26 Mars 2015

Samedi :

St Apollinaire

Dimanche :

Réallon

Lundi matin, ciel bleu pour notre départ

Touzazimuts83